LILLE  |  PARIS  |  BRUXELLES  |  AUTRES

Pierre Sauvage : graveur, illustrateur et sérigraphe

Troisième portrait d’artiste pour ce panier Cul’, celui de Pierre Sauvage, artiste multiple qui a réalisé une sérigraphie pour l’occasion. Discret, Pierre nous a parlé de son travail et de son engagement au sein du collectif d’artistes le Cagibi.

Kilti – Pierre, peux-tu nous dire qui tu es ?

Pierre Sauvage – Je m’appelle Pierre Sauvage et c’est mon vrai nom, on me le demande souvent ! (rires). Je fais du dessin, des sérigraphies, de la gravure et je fais partie du collectif d’artistes le Cagibi.

K – Comment as-tu collaboré avec Kilti ?

P.S – C’est Marie Charlotte qui m’a proposé de réaliser quelque chose pour le panier. On s’est rencontré à l’époque où elle allait ouvrir Andy & Marcel, elle était venue nous voir au Cagibi car elle cherchait des fanzines et des microéditions pour sa future librairie. Pour le panier Cul’, j’ai réalisé un dessin au pinceau que j’ai transféré en sérigraphie sur un format A4. Le thème m’a inspiré car il revient assez souvent dans mon travail notamment quand je fais des dessins pour des fanzines, j’aime bien traiter l’érotisme. Je connaissais Kilti mais je n’étais jamais venu à une soirée de distribution. Je trouve le concept intéressant, le principe de surprise c’est chouette et je pourrais recollaborer avec eux.

K – Quel est ton parcours ?

P.S – J’ai fait les Beaux-Arts à Cambrai puis j’ai atterri à Lille, il y a 5 ans, j’ai rencontré le collectif le Cagibi presque aussitôt en arrivant.

K – Peux-tu nous parler de ton travail ?

P.S – J’ai mon boulot personnel et après je réponds à des appels et à des commandes très ponctuellement. Je suis en freelance et j’ai beaucoup d’activités bénévoles notamment avec le collectif. On fait des ateliers, des expositions ou des bouquins mais on imprime aussi les affiches et les dessins des autres. Personnellement, j’aime dessiner des plantes, des animaux, un mélange de tout ça avec un peu d’humour. En ce moment je fais une exposition chez Andy & Marcel justement avec un autre ami du Cagibi.

K – Aujourd’hui, cette situation d’artiste te convient ?

P.S – Pour l’instant ça me convient même si ce n’est pas ce qui me fait vivre financièrement. Après, avec le groupe on fait beaucoup de choses et on rencontre beaucoup de monde, ça aide à se créer un réseau. On décide collectivement de ce que l’on met en place, des artistes que l’on invite, des expositions que l’on fait et des projets auxquels on participe. Des fois je fais des affiches pour des salles de concert ou des cartes de visites pour les amis.

K – Tu as toujours voulu faire ça ?

P.S – Je dessinais beaucoup quand j’étais petit, puis je suis passé par une longue période où je ne l’ai plus fait. J’ai repris après le bac et c’est pour ça que j’ai fait les Beaux Arts, j’ai toujours aimé dessiner et faire des petits bouquins.

K – Connaissais-tu les autres artistes qui ont participé au panier « cul » ?

P.S – Oui, j’ai déjà croisé Lucie et Anaïs chez Andy & Marcel, la librairie de Marie Charlotte dans laquelle je vais de temps en temps et je connaissais aussi leurs travaux.

Retrouvez toutes les actualités de Pierre Sauvage sur sa page facebook et sur son blog


Interview réalisée par Capucine Cliquennois, relue et corrigée par Chantal Brebion

 

Log in

loading