LILLE  |  PARIS  |  BRUXELLES  |  STRASBOURG  |  METZ |  RESTE DE L'UNIVERS

Léna Mervil & Friends : interview de Léna et Fabien, they’re so beautiful

Reprise de la saison culturelle pour Kilti qui a organisé sa traditionnelle distribution de paniers à l’Hybride le 5 octobre dernier. Le thème de cette édition était « L’un dans l’autre » et au cours de cette soirée, était présent le groupe Lena Mervil & Friends dont l’EP y figure. Après un mini concert, nous sommes allés à la rencontre de Lena et Fabien qui nous ont présenté leur projet.

Kilti – Pouvez-vous nous présenter votre groupe ?

Lena – Le groupe existe depuis début 2015. Cela faisait un moment qu’on cherchait à monter ce projet et on a mis pas mal de temps à trouver cette formule.

Fabien – Nous sommes un trio avec Lena au chant, Nicolas au clavier et moi à la guitare. J’écris et je compose les chansons sur le premier EP, Lena a aussi écrit une chanson.

K – Comment est née votre collaboration ?

Lena – Avec Fabien on se connaîit depuis la fin du lycée. Après notre bac, nous avons monté notre groupe de rock appelé 20 Flights.

Fabien – À l’époque, je voulais créer un groupe de rock avec mon frère et on cherchait une chanteuse. En fait, c’est par le biais de nos mères respectives qui travaillent ensemble qu’on s’est rencontrés avec Lena. Elle cherchait justement un groupe, on a fait des essais et ça collait bien. On a joué avec ce groupe pendant 2 ans environ.

K – Quelle a été la suite des événements ?

Fabien – Par la suite, on a voulu lancer un autre projet, on souhaitait faire une vidéo acoustique au studio du Bras d’Or à Boulogne. Il se trouve que Patrick Dréhan (directeur artistique du Festival de la Côte d’Opale et du Tourcoing Jazz Festival) était là et nous a vus jouer. Il nous a proposé de jouer au Festival de la Côte d’Opale, on y a fait la première partie d’Ayo, c’était en juillet 2015. Au mois d’octobre suivant, on a joué au Tourcoing Fazz Festival.

Lena – C’était vraiment notre propre concert, en tant que tête d’affiche. On était content, la salle était pleine.

K – Avez-vous une formation, avez-vous pris des cours ?

Lena – On est autodidactes. Nicolas, le claviériste a fait une école en revanche.

Fabien – J’ai appris sur le tard, j’étais en autodidacte pendant pas mal d’années puis plus tard, j’ai pris quelques cours.

K – La musique, c’est votre métier ?

Lena – On fait des petits boulots à côté mais on essaye de vivre de notre art.

Fabien – Quand on a moins de dates, on trouve un petit job, j’essaye de rester dans le domaine de la musique et de donner des cours par exemple.

K – Est-ce que comme de nombreux groupes lillois, vous trouvez qu’il est difficile de s’exporter ?

Lena – Pour le moment, comme le groupe est assez jeune, c’est en effet un peu difficile. On essaye déjà de se faire connaître à Lille, c’est déjà pas mal.

Fabien – Jusqu’ici, nous n’avons joué qu’à Lille ou dans la région.

K – Avez-vous participé à des tremplins pour vous faire connaître ?

Lena – Quelques uns oui, mais on essaye d’éviter. On était plus jeunes on avait beaucoup d’attentes, le principe en lui-même est finalement anti musical car c’est quand même une compétition entre musiciens.

Fabien – Les fois où on l’a fait, ça n’était pas vraiment de gaieté de cœur, on a souvent été déçus, personnellement ce n’étaient pas de bonnes expériences.

K – Comment décririez-vous votre musique ?

Lena – À la base avec Fabien, on voulait vraiment faire un groupe soul puis on est partis plus dans l’acoustique. On a donc gardé cet esprit avec la voix en avant, dans un esprit plus calme, plus intimiste avec plus de sensibilité.

Fabien – On joue plein de styles différents, soul, blues, jazz, un peu de rock, de pop et de folk. On essaye de se « caler » sur la voix de Lena. On aime tous les trois ces styles de musique.

K – Quelles sont vos influences et références ?

Lena – Depuis que je suis jeune, j’admire les chanteuses à voix américaines des années 60 comme Etta James, Aretha Franklin, Nina Simone ou Janis Joplin.

Fabien – J’aime beaucoup ce que Lena écoute. À la base je viens du rock des 70’s et j’aime aussi la funk. Lena a une voix très soul et on essaye de coller à ça.

K – Comment avez-vous collaboré avec Kilti ?

Fabien – J’ai bossé à l’Hybride à une époque et j’ai travaillé avec Laudine à cette époque. Et elle a suivi le travail et l’évolution du groupe quand on a commencé à le créer et elle a apprécié ce que l’on faisait. Je ne sais plus comment s’est fait la collaboration, l’un ou l’autre a proposé de mettre notre EP dans le panier.

K – Justement pouvez-vous nous parler de cet EP ?

Fabien – Il s’agit de notre premier EP qui s’appelle « Thank You », il contient 7 titres. Il est sorti le 15 juillet 2015.

K – Un album en préparation ?

Lena – Oui en effet. Pour cela on a un manager qui nous suit depuis le début du projet et on fait appel à une production indépendante nommée Insolites. On a décidé de partir un mois en résidence et de louer une maison au Touquet dans laquelle on installera notre matos pour enregistrer. On compte aussi inviter d’autres artistes aussi sur cet album.

Fabien – En fait, c’était intéressant non seulement financièrement mais aussi artistiquement. Cette solution nous donnera plus de temps pour travailler correctement. Comme on touche un peu à tout, chacun peut jouer de plusieurs instruments et on va fignoler le tout en studio. On espère sortir l’album début 2017.

K – Quelles sont vos prochaines dates à venir ?

Lena – Le plus simple c’est de nous suivre sur notre page Facebook car ça peut évoluer et on attend encore des confirmations. Le 14 octobre prochain, on fait la première partie d’André Manoukian et China Moses à Petite-Forêt à l’Espace culturel Barbara.


Interview : Capucine Cliquennois

Relecture : Chantal Brebion

Log in

loading